Le Plan de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE)

En application de ces recommandations de la conférence de Johannesburg de 2002, le Sénégal a formulé, suivant un processus participatif, et adopté le Plan d’Action pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE) assorti d’un Programme d’actions prioritaires GIRE (PAP-GIRE) couvrant la période 2008-2015. Ainsi de nombreuses initiatives de la GIRE ont pu voir le jour à travers le pays avec l’appui des partenaires techniques et financiers et des acteurs locaux intervenant dans le secteur.

Ces initiatives se sont traduites par d’importants progrès accomplis, notamment dans l’amélioration et le partage des connaissances sur l’eau, la création d’un environnement favorable à l’application de la GIRE et l’amélioration de la communication, l’information, l’éducation et la sensibilisation sur l’eau.

Au terme de la mise en oeuvre du PAP-GIRE 2008-2015, le Gouvernement a initié l’actualisation du PAGIRE et l’élaboration d’un nouveau PAP 2017-2025 pour prendre en compte les nouveaux enjeux et défis liés notamment à la mise en oeuvre des orientations de la Lettre de Politique Sectorielle de Développement (LPSD) 2017-2025, aux exigences relatives à la mise en oeuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD), à la gouvernance participative de l’eau, au Genre et aux changements climatiques.

En outre, le PAGIRE actualisé s’aligne sur les réformes majeures dont celles liées à l’approche de gestion axée sur les résultats et à la programmation budgétaire par objectif définie dans le cadre de la réforme de la gestion des finances publiques adoptée par les Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA).

Le processus d’actualisation du PAGIRE s’articule autour de quatre (04) phases successives : (i) l’évaluation du PAP-GIRE 2008-2015 ; (ii) l’établissement du bilan du PAGIRE ; (iii) l’organisation d’ateliers régionaux sur le bilan et les perspectives, (iv) la validation et l’approbation du PAP-GIRE 2017-2025.

La nouvelle configuration du PAGIRE prend en compte les évolutions du cadrage stratégique des politiques de développement économique, social et environnemental aux échelles régionale, nationale et locale ainsi que les changements intervenus dans les cadres institutionnel et réglementaire.

En conséquence, le PAGIRE phase 2 se donne comme objectif de contribuer à l’apport de réponses appropriées à l’augmentation constante de la demande en eau qui découle :

  • Au plan démographique : de la nécessité de faire face aux besoins en eau liés à une croissance de la population de 2,5% au niveau national et de près de 4% en zone urbaine. Cet accroissement démographique s’accompagne d’une réorganisation de l’occupation de l’espace rendant ainsi plus difficile la mise à disposition de la ressource à partir de zones de plus en plus éloignées des centres de consommation.
  • Au plan économique: de la satisfaction des besoins en eau des projets phares du Programme Sénégal Emergeant (PSE)adopté par le gouvernement comme modèle de développement du Sénégal, à travers une stratégie qui vise l’émergence dans la solidarité à l’horizon 2035.
  • Au plan environnemental : la nécessité de préserver et de protéger durablement la ressource et les écosystèmes aquatiques contre les pollutions d’origine diverse et la surexploitation, mais aussi d’atténuer les effets du changement climatique sur le renouvellement des masses d’eau douce et sur les services d’eau et d’assainissement.

La question du financement durable de la gestion des ressources en eau et des services associés est également prise en charge dans le cadre de l’opérationnalisation du Fonds pour la Gestion de l’Eau (FGE). En outre, pour son financement, le PAGIRE phase 2 fait appel aux mécanismes de financement innovant mis en place tels que le Fonds bleu et les financements climatiques.

Le nouveau PAP-GIRE 2017-2025 s’articule autour de cinq (05) enjeux et défis majeurs liés aux aspects i) Services d’eau et d’assainissement, ii) Gouvernance, iii) Financement, iv) Qualité de l’eau, v) Genre et Changement climatique

 Au regard de ces aspects, les cinq (05) axes stratégiques ci-dessous ont été définis :

  1. Gouvernance, Instruments de gestion et Système d’informations.
  2. Qualité des masses d’eau et des services d’eau, d’hygiène et d’assainissement.
  3. Résilience face aux Changements climatiques.
  4. Valorisation des eaux pour la croissance et la Sécurité alimentaire.
  5. Connaissance et recherche action sur l’eau et l’assainissement.

Sur la base des axes stratégiques ainsi définis, et en lien avec les objectifs opérationnels de la Lettre de Politique Sectorielle et de Développement, cinq (05) objectifs stratégiques du PAGIRE ont été retenus dans sa version actualisée. Il s’agit de :

  1. Renforcer la gouvernance et les instruments de gestion des ressources en eau.
  2. Préserver l’intégrité des masses d’eau et améliorer durablement la qualité de l’eau et des services.
  3. Promouvoir la gestion intégrée et durable des eaux dans un contexte de Changement Climatique.
  4. Promouvoir la valorisation des eaux pour la croissance et la sécurité alimentaire
  5. Améliorer et diffuser les connaissances sur les ressources en eaux

Pour chacun des objectifs stratégiques un ensemble d’actions prioritaires a été proposé ainsi que les résultats attendus.